MADAGASCAR, la destination passion : L’île rouge…

a

Tout d’abord,  permettez-nous de mettre en exergue les malgaches, qui, malgré une grande pauvreté, vous accueillent très chaleureusement en vous offrant un large sourire.

Madagascar est une grande île dont la superficie (587 040 km2) avoisine  celle de la France (551 602 km2). Le Canal du Mozambique la sépare de l’Afrique. De ses côtes est, l’île de la réunion est à environ 800 kms, entre les deux, l’océan indien.  Madagascar, du fait de sa diversité de climats et de sa variété de reliefs, a permis de préserver une flore et une faune en grande partie endémique. Ces dernières années de nouvelles espèces de mammifères, amphibiens, reptiles et plantes diverses, furent découvertes. Entre-autre figure le plus petit lémurien au monde, ne dépassant pas dix centimètres.

3

L’île renferme toutes sortes de minéraux, la culture de la vanille, café, fruits, girofle, les crevettes d’élevage sont aussi des atouts importants pour l’exportation.

Madagascar est préservée du tourisme de masse. L’île possède plus de 4800 kms de côtes avec de superbes plages paradisiaques, mais cela serait réducteur que de laisser croire que le soleil, le farniente, seraient ses seuls atouts. En effet, les différentes régions de Madagascar sont riches en découvertes à faire. Les parcs naturels favorisent la randonnée, l’aventure, ils font la part belle à nos rêves d’exotisme. Antananarivo, ville grouillante de vie, la fameuse Nationale 7 et ses villes et villages remarquables.4  Prendre une fois la ligne de chemin de fer entre Fianarantsoa et Manakara nous transpose, comme par magie, dans une lointaine époque dans laquelle la course au temps n’était pas de mise. Les artisans et artistes plus ingénieux les uns que les autres, entre leurs mains, un bout de fil de fer deviendra une œuvre d’art, les sculpteurs de cornes de zébu et leur savoir-faire, la fabrication ancestrale du papier décoré de fleurs multicolores, les fonderies de cocottes en aluminium nous font frémir quand nous observons les manières opératoires des ouvriers qui travaillent sans protection. Laissons-nous aller au rêve sur le canal des Pangalanes en glissant, doucement, avec le clapotis de l’eau sur la pirogue. La côte Ouest que nous remonterons jusqu’à Morondava et en fin de journée comment ne pas être subjugués par le soleil couchant sur l’extraordinaire Allée des Baobabs, les couleurs pastelles se disputent les roses, les ocres, ors et rouges ardents.

5

Beauté est le mot qui résume un tout petit peu ce merveilleux pays, mais que serait un pays sans ses habitants. Les rires des enfants, le sourire des malgaches sont des cadeaux que l’on ne peut plus oublier. Cette gentillesse universelle et gratuite coulera en nous comme un philtre d’amour, marquant notre cœur à jamais. Pourrons-nous résister, comme Ulysse aux chants de sirènes, à l’impétueuse envie de revenir ?

b

button-madagascar

Une réponse pour “MADAGASCAR, la destination passion : L’île rouge…”

  • Morautheli:

    Tout à fait d’accord avec l’auteur. Madagascar est une destination incontournable: gentillesse des gens, paysages, flore (boababs), faune (lémuriens…)

Laissez un commentaire