Archive for février, 2013

MADAGASCAR, la destination passion : L’île rouge…

a

Tout d’abord,  permettez-nous de mettre en exergue les malgaches, qui, malgré une grande pauvreté, vous accueillent très chaleureusement en vous offrant un large sourire.

Madagascar est une grande île dont la superficie (587 040 km2) avoisine  celle de la France (551 602 km2). Le Canal du Mozambique la sépare de l’Afrique. De ses côtes est, l’île de la réunion est à environ 800 kms, entre les deux, l’océan indien.  Madagascar, du fait de sa diversité de climats et de sa variété de reliefs, a permis de préserver une flore et une faune en grande partie endémique. Ces dernières années de nouvelles espèces de mammifères, amphibiens, reptiles et plantes diverses, furent découvertes. Entre-autre figure le plus petit lémurien au monde, ne dépassant pas dix centimètres.

3

L’île renferme toutes sortes de minéraux, la culture de la vanille, café, fruits, girofle, les crevettes d’élevage sont aussi des atouts importants pour l’exportation.

Madagascar est préservée du tourisme de masse. L’île possède plus de 4800 kms de côtes avec de superbes plages paradisiaques, mais cela serait réducteur que de laisser croire que le soleil, le farniente, seraient ses seuls atouts. En effet, les différentes régions de Madagascar sont riches en découvertes à faire. Les parcs naturels favorisent la randonnée, l’aventure, ils font la part belle à nos rêves d’exotisme. Antananarivo, ville grouillante de vie, la fameuse Nationale 7 et ses villes et villages remarquables.4  Prendre une fois la ligne de chemin de fer entre Fianarantsoa et Manakara nous transpose, comme par magie, dans une lointaine époque dans laquelle la course au temps n’était pas de mise. Les artisans et artistes plus ingénieux les uns que les autres, entre leurs mains, un bout de fil de fer deviendra une œuvre d’art, les sculpteurs de cornes de zébu et leur savoir-faire, la fabrication ancestrale du papier décoré de fleurs multicolores, les fonderies de cocottes en aluminium nous font frémir quand nous observons les manières opératoires des ouvriers qui travaillent sans protection. Laissons-nous aller au rêve sur le canal des Pangalanes en glissant, doucement, avec le clapotis de l’eau sur la pirogue. La côte Ouest que nous remonterons jusqu’à Morondava et en fin de journée comment ne pas être subjugués par le soleil couchant sur l’extraordinaire Allée des Baobabs, les couleurs pastelles se disputent les roses, les ocres, ors et rouges ardents.

5

Beauté est le mot qui résume un tout petit peu ce merveilleux pays, mais que serait un pays sans ses habitants. Les rires des enfants, le sourire des malgaches sont des cadeaux que l’on ne peut plus oublier. Cette gentillesse universelle et gratuite coulera en nous comme un philtre d’amour, marquant notre cœur à jamais. Pourrons-nous résister, comme Ulysse aux chants de sirènes, à l’impétueuse envie de revenir ?

b

button-madagascar

Safaris sur les traces des « Big Five » en Afrique du Sud

 

Un safari sur les traces des 5 Grands en Afrique du Sud est une expérience incontournable pour les amateurs de faune sauvage. Le terme « 5 Grands » désigne les buffles, les éléphants, les lions, les léopards et les rhinocéros, considérés comme les animaux les plus dangereux à « chasser ». Tout l’intérêt consiste à les photographier dans leur milieu naturel.

a

Si vous souhaitez partir en safari sur les traces des 5 Grands, vous pouvez vous rendre dans pratiquement n’importe quelle province d’Afrique du Sud. Cependant, le parc national Kruger, dans les provinces du Mpumalanga et du Limpopo, est une valeur sûre pour les touristes.

Les 5 Grands (lions, léopards, éléphants, rhinocéros et buffles) abondent dans le parc. Vous pourrez les apercevoir en voiture, avec ou sans guide, ou lors de visites guidées à pied dans le bush.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais n’oubliez jamais que vous ne participez pas à un documentaire pour National Geographic. Bien que vos chances d’apercevoir les 5 Grands soient importantes, il se peut que vous ne les aperceviez pas du tout. Conduisez lentement, arrêtez-vous près des points d’eau, soyez attentif au chant des oiseaux, repérez d’autres véhicules à l’arrêt et ouvrez l’œil.

Préparez-vous à l’inoubliable. Découvrir un léopard somnolant sur une branche d’arbre, apercevoir un rhinocéros noir à moitié dissimulé dans les arbustes, tomber sur une troupe de lions se reposant à l’ombre après la chasse ou assister au déplacement d’un troupeau d’éléphants ou de buffles du Cap sont autant de moments inestimables.

c

N’oubliez jamais qu’il s’agit d’animaux sauvages et que vous vous trouvez sur leur territoire. Il existe des règles concernant les safaris à la rencontre des 5 Grands en Afrique du Sud. Lisez votre guide attentivement et respectez toujours les consignes de votre accompagnateur.

L’hébergement dans le Mpumalanga peut se faire au cœur même du parc national Kruger ou dans les réserves privées voisines, comme Sabi Sand (qui compte la densité de léopards la plus élevée au monde), Timbavati et Klaserie. Certains lodges se vantent de pouvoir faire découvrir les 5 Grands à leurs visiteurs en un temps record. Vous repartirez même avec un certificat.

Lorsque vous aurez aperçu les 5 Grands au Mpumalanga, il sera toujours temps de vous intéresser à des créatures plus petites mais tout aussi fascinantes, comme le bousier.

button-afrique-du-sud

Observation des baleines en Afrique du Sud : Face-à-face avec les doux géants des mers

 

Que vous visitiez Hermanus, capitale de l’observation des baleines en Afrique du Sud, ou que vous vous arrêtiez sur la Route des Jardins ou la Côte sauvage, observer ces géants des mers dans leur environnement naturel est une expérience à ne pas manquer.

De juin à novembre, les baleines franches australes sont parfaitement visibles le long de la côte sud du Cap, ce qui en fait la saison idéale pour leur observation.

1

Vous n’aurez même pas besoin d’embarquer à bord d’un bateau pour les apercevoir : la ville de Hermanus, qui donne sur Walker Bay, est considérée comme le meilleur point d’observation terrestre des baleines au monde. Il arrive parfois que les baleines franches australes apparaissent à quelques mètres des côtes.

Bien que la puissance brute et les élégantes acrobaties aquatiques des baleines franches soient généralement le clou du spectacle, vous pourrez également apercevoir des baleines à bosse, des baleines de Minke, des rorquals de Bryde et même des orques. Un guide qualifié vous permettra de les différencier.

Un temps clair et sans vent est idéal pour l’observation. Ouvrez les yeux : le premier signe de la présence d’une baleine est souvent un nuage d’eau. Plettenberg Bay, Algoa Bay et le littoral de la Côte sauvage sont d’autres points d’observation terrestre des baleines réputés.

Vous pouvez également embarquer sur un bateau pour observer les baleines au large. Les bateaux destinés à l’observation des baleines ont l’autorisation d’approcher les cétacés à une distance donnée. La curiosité naturelle de la baleine pourra ensuite faire le reste.

23

 

 

 

 

 

 

 

Bien que Hermanus soit sans doute la plus célèbre destination pour l’observation des baleines, d’excellentes excursions partent également de Strandfontein, sur la côte ouest, ainsi que de Lambert’s Bay, Elands Bay, St Helena, Saldanha et Ysterfontein.

Vous pourrez également apercevoir les cétacés autour de la péninsule du Cap et le long de la côte sud, vers le Cap des Aiguilles. La pointe la plus au sud de l’Afrique est un point d’observation idéal pour apercevoir les baleines franches australes et les baleineaux (jusqu’à 50 paires à la fois).

button-afrique-du-sud